Édito : La même source…

Au moment de jeter ce dernier coup d’oeil sur votre magazine alors qu’il n’existe pas encore au-delà du virtuel sur mon écran d’ordinateur, je me rends compte que vous y découvrirez cet été, une fois de plus, le pire mais aussi le meilleur. C’est une exigence de l’équipe de tenir les deux en équilibre. Le monde dans lequel nous vivons continue de nous meurtrir mais il enfante chaque matin le meilleur de lui-même, une génération de jeunes gens, garçons et filles, qui abordent leur vie avec un nouveau regard, de nouvelles envies. Que de temps parcouru depuis le procès des violeurs d’Anne Tonglet et de sa compagne Araceli Castellano défendues par Gisèle Halimi. L’affaire, jugée en 1978, avait contribué à requalifier le viol en tant que crime et non plus comme délit. Difficile d’accepter qu’aujourd’hui des milliers de jeunes filles continuent de se battre pour « prouver » leur non consentement lors du viol qu’elles ont subi. Mais un vent d’espoir pourrait bien tourner les pages […]

Jeux antisexistes – Visons la lune

Lancer des jeux pour dépasser les idées reçues, un mémo, un jeu de 7 familles, une bataille féministe… une idée géniale mais il fallait y penser. Héloïse Pierre, mathématicienne, lance The Moon Project. Ce n’est pas juste montrer ou dire mais expérimenter, permettre aux enfants de jouer, faire et défaire, interroger et partager, rire et s’amuser avec des jeux inspirants. Héloïse, qui êtes-vous ? Je suis mathématicienne de formation, et donc évidemment très intéressée par l’apprentissage des mathématiques ! Il y a quatre ans, j’ai monté ma société de jeux de société pour aider les enfants à comprendre les mathématiques différemment. Elle s’appelle Topla. Je donnais beaucoup de cours de maths à des lycéen.e.s et je me suis rendu compte que tous mes élèves avaient les mêmes types de problèmes en maths : ne pas comprendre l’utilité, trouver ça trop dur et abstrait. J’ai donc eu envie de montrer aux enfants dès le plus jeune âge que les maths sont belles, concrètes et super sympas. […]

PMA : liberté, égalité, sororité

En juin 2017, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) publiait un avis favorable à l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes. Un an plus tard, la PMA pourrait être détachée de la révision de la loi sur la bioéthique prévue pour 2019 et faire l’objet d’un projet de loi déposé d’ici la fin de l’année. La PMA, procréation médicalement assistée (également connue sous le nom d’assistance médicale à la procréation), regroupe l’ensemble des techniques médicales visant à répondre à une ou des infertilités. Ces techniques incluent la conception in vitro, le transfert d’embryon et l’insémination artificielle. Depuis 1994, elle est autorisée en France pour les couples hétérosexuels mariés ou en concubinage depuis au moins deux ans, en situation d’infertilité médicalement constatée. Ce diagnostic permet au médecin, après sa confirmation par des tests chimiques et biologiques, d’orienter les patients vers une procédure de PMA. Une question d’égalité Les femmes seules et/ou homosexuelles sont, de fait, interdites d’accès à la PMA en France. Si la légitimité […]