Édito : Courageuse #Mercy comme un enfant…

À l’occasion de mon précédent édito, j’évoquais le sort de la petite Mercy, née le 21 mars 2017 sur l’Aquarius, ce bateau qui rend sa fierté à notre continent, sauvant des migrant.e.s en Méditerranée alors que l’Europe les laisse mourir dans l’indifférence. Sa maman, jeune nigériane, avait embarqué en Lybie sur une coquille de noix dans un océan de peur. Mercy était alors venue au monde en mer. Selon l’AFP, plus de trente enfants sont né.e.s en Méditerranée depuis le début des traversées. Alors que le 12 mai prochain, Emilie Satt et Jean-Karl Lucas défendront les couleurs de la France avec le titre Mercy inspiré de son histoire, l’Assemblée nationale adopte la loi « pour une immigration maîtrisée et un droit d’asile effectif » le 22 avril dernier. Dans le même temps, des journalistes de France Inter, Alessandro Puglia et Eric Valmir, retrouvent Mercy et sa maman Taïwo près de Catane, en Sicile, dans le plus grand camp de réfugié.e.s d’Europe. En fait, si la […]

Gérard Holtz, le féministe – Plus Milliat que Coubertin

Faire découvrir des parcours de femmes sportives de haut niveau, montrer le sport au féminin, voilà un des objectifs de l’ouvrage Les 100 histoires de légende du sport au féminin. Rencontre avec un féministe qui toute sa vie a eu chevillé au corps le sport et ses valeurs : j’ai nommé Gérard Holtz. Entretien. Déjà cinq livres sur l’histoire du sport, tous avec une majorité de figures masculines, d’où vient cette idée d’un sixième ouvrage sur des sportives de légende ? Dans les mois qui viennent, nous allons avoir Roland-Garros, les 24h du Mans, la Coupe du monde de football, le Tour de France, ce sont des actualités principalement masculines. Avec mon fils Julien, nous avons voulu prendre le contre-pied du machisme dans le sport. Plutôt que de faire un autre livre sur le football, comme nous le demandait l’éditeur, nous avons fait un livre sur le sport au  féminin. Il y a tellement de figures, d’histoires à raconter que nous en avons trouvé pas moins de deux-cent-cinquante, parmi lesquelles nous avons bien sûr fait un choix pour aboutir à cet ouvrage. Dans les précédents livres, […]

Filles de mai, 68 mon mai à moi

Quel bonheur de lire des écrits pluriels et singuliers, mêlant émotion et rigueur, jeunesse et maturité dans un des ouvrages les plus intéressant de ce 50e anniversaire de 68 intitulé Filles de mai – 68 mon mai à moi. Ce recueil collectif préfacé par Michelle Perrot est né d’une prise de conscience : seuls les hommes ont beaucoup écrit sur mai 68. Et pourtant les femmes y étaient, en étaient. En 68, les femmes découvrent avant tout la force de leur parole, leur capacité d’agir, de penser, de bousculer le vieux monde patriarcal, oppressif, capitaliste. Filles de mai – 68 mon mai à moi est issu d’un groupe d’écriture : 68 dans la mémoire des femmes. Il a été constitué et impulsé par l’APA – Association pour l’autobiographie et le patrimoine autobiographique. D’un échange avec Michelle Perrot, venue traiter du silence des femmes dans l’histoire, a germé cette volonté d’écrire leurs souvenirs de mai 68, avant, pendant et après. Saluons l’initiative des éditions Le Bord de l’eau qui, pour […]

Édito : Paradoxal #MERCY

Le 27 janvier dernier, la France a pris une décision importante. Elle a désigné la chanson Mercy du groupe Madame Monsieur pour la représenter au concours de l’Eurovision 2018. Ce groupe, encore inconnu quelques minutes avant sa prestation, était plébiscité dès son passage par des milliers d’internautes sur les réseaux sociaux, dont Anne Hidalgo en personne, première magistrate de Paris s’il vous plaît… Il faut dire que la chanson raconte l’histoire vraie d’une petite fille née en Méditerranée sur un bateau de bénévoles venus secourir sa mère, une des dizaines de milliers de migrantes qui prend la mer chaque année pour tenter la traversée de l’espoir. Et ces traversées, on le sait, se terminent souvent par des morts atroces et anonymes. Cependant, la petite Mercy est bien née, et je me suis finalement demandée si ce n’est pas justement parce qu’elle s’en est sortie qu’elle a tant impressionné le public français qui est tombé en amour pour le bébé. Mercy, une sorte de « wineuse […]

Lévothyrox – Les femmes au cœur d’un scandale sanitaire

Depuis des mois, des dizaines – peut-être des centaines – de milliers de patientes se plaignent de graves effets indésirables qu’elles imputent à la nouvelle formule du Lévothyrox. Face à des pouvoirs publics qui minimisent l’ampleur du phénomène, nombre d’entre elles s’organisent et réclament justice. On peut dire que « l’affaire de la nouvelle formule du Lévothyrox » est un véritable scandale sanitaire d’ampleur. Quelques repères pour comprendre : la thyroïde, petite glande en forme de papillon située aux côtés de la trachée, secrète des hormones indispensables, régulatrices de nombreuses fonctions de notre organisme. Lorsque, pour différentes raisons, cette sécrétion est trop faible, il faut avoir recours à une hormone de synthèse compensatrice : la lévothyroxine. Le laboratoire allemand Merck propose depuis des années un médicament la contenant, le Lévothyrox. Trois millions de patient.e.s (à 80 % des femmes) y ont recours. De graves effets inexpliqués En 2012, après avoir constaté des irrégularités dans la quantité exacte de principe actif d’un lot de médicament à l’autre, l’Agence nationale […]

Anne-Flore Marxer – Le féminisme en freeride

Anne-Flore Marxer est une femme d’exploits. Vice-championne du monde 2016 et 2017, championne du monde en 2011 de snowboard freeride et résolument féministe. Elle partage avec nous ses espoirs d’un sport débarrassé des stéréotypes sexistes. Anne-Flore Marxer n’a aucune réticence à se définir comme féministe : « Je ne vois pas qui ça peut ne pas intéresser, le féminisme », et pour cause. Mi-janvier dernier, poitrine nue et bâillonnée, elle interpelle le monde du sport dans une double page du journal L’Équipe : « Sommes-nous réduites à une paire de seins ? » Pour comprendre le contexte de son action, il faut revenir au passionnant portrait qui lui est consacré sur le site Neuf Dixième par la journaliste Patricia Oudit. Son objectif est simple : rendre leur voix aux sportives et s’opposer à la sexualisation de leurs corps. « J’ai reçu énormément de messages de soutien de sportives d’autres sports qui subissent elles aussi cette sexualisation et se sont reconnues dans mes paroles. » Cette libération concerne d’autres disciplines : « L’été dernier, […]

Édito : 7, 8, 9 janvier 2015. Mort.e.s pour la France

Déjà trois ans et chacun.e de nous se souvient de ce qu’il faisait quand, en matinée du mercredi 7 janvier 2015, nous avons appris que la conférence de rédaction de Charlie Hebdo venait d’être la cible de tirs. Et puis les noms des victimes sont tombés. Le mois de janvier ne sera plus jamais comme avant dans notre pays, même si certains avancent l’idée qu’il faudrait tourner la page… Bien sûr que pour les familles des victimes, pour les survivant.e.s de Charlie, de l’Hyper Cacher, aucune page ne peut être tournée. Mais aussi pour l’idée que l’on se fait de notre nation, aucune page ne peut être tournée. Ces crimes ne sont pas seulement des crimes terroristes, ce sont des crimes politiques. Les victimes du 7 janvier 2015 ont été désignées pour ce qu’elles et ils étaient et pas seulement pour ce qu’elles et ils représentaient. Pour la première fois en France, il y eut une fracture publique entre ceux qui leur rendaient hommage et […]

Françoise Héritier – Scientifique unique en son genre

Le 15 novembre 2017, jour de son anniversaire – peut-être n’est-ce-pas fortuit ? – disparaissait, à la suite d’une maladie auto-immune rare qui la faisait souffrir depuis ses cinquante ans, Françoise Héritier, figure unique de la recherche en sciences humaines et du féminisme. À la fois anthropologue, ethnologue et féministe, Françoise Héritier naît à Veauche dans la Loire le 15 novembre 1933. Seule femme professeure honoraire d’une chaire d’anthropologie au Collège de France où elle succède à Claude Lévi-Strauss, elle ouvrira les sciences humaines et sociales à l’étude approfondie des rapports femmes/hommes, en particulier la domination masculine, les systèmes de parenté, la prohibition de l’inceste et la violence. Les sources d’une vocation De son enfance au sein d’une petite bourgeoisie provinciale aux origines paysannes, Françoise Héritier s’imprègne de la proximité avec les coutumes familiales et les liens entre les êtres au sein d’un microcosme villageois. « Dès l’enfance, j’avais le désir de comprendre comment les choses fonctionnaient, pourquoi le monde était ainsi. […] Mon intérêt pour les questions […]

#cultureduviol #MeToo – Gauguin, l’art et la manière

Alors qu’un débat est mené en France pour fixer l’âge en dessous duquel une relation sexuelle ne peut être juridiquement considérée comme consentie, s’ouvre à Paris l’exposition « Gauguin l’alchimiste » dont les « compagnes » avaient 13 ans. Meurtrière concomitance… Si parlementaires, associations et institutions échangent actuellement pour s’accorder sur le bon âge (entre 13 et 15 ans) des relations sexuelles consenties, personne n’oserait accepter, banaliser une relation sexuelle libre et éclairée entre un majeur de plus de 40 ans et une mineure de moins de 13 ans, sauf dans le cas de… Paul Gauguin. Ainsi la scénographie, les textes et légendes de l’exposition « Gauguin l’alchimiste » font l’impasse sur deux détails visiblement sans grand intérêt pour le grand public et le commissariat de l’exposition au regard du « génie » de l’artiste. Le premier : l’artiste dispose à sa guise physiquement et sexuellement d’enfants de 13 ans comme on utilise des objets sans âme et sans valeur. Le second : l’artiste développe […]

Édito : Effet papillon et théorie du chaos

Bien que nous ne soyons pas un magazine scientifique, je souhaitais m’arrêter quelques minutes sur un phénomène observé par des mathématicien.e.s et météorologues de renom. Je veux parler de l’effet papillon et de son corollaire, la théorie du chaos. Le premier fut exposé par le prestigieux météorologue Edward Lorenz lors d’une conférence en 1972 intitulée « Le battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut-il provoquer une tornade au Texas ? » Vous vous demandez sans doute où je veux en venir, consciente que j’écris ici dans un magazine féministe ? Eh bien, je me suis demandé ce qui avait permis à la première des 94 actrices courageuses qui ont dénoncé les crimes et délits sexuels d’Harvey Weinstein de libérer sa parole. S’est-elle levée un matin, s’est-elle servi un café, a-t-elle ouvert son journal ou rejoint sa salle de gym ? Y avait-il du soleil ?… S’est-elle regardée dans une glace ? A-t-elle senti une tension entre l’estomac et le sternum, à cet endroit précis ou […]

Leïla Slimani : “La société ne peut que s’ouvrir si elle s’affranchit du carcan du patriarcat”

Leïla Slimani, née au Maroc, lauréate en 2016 du Prix Goncourt avec Chanson douce, donne cet automne dans son nouveau livre la parole à des femmes marocaines qui témoignent de leur sexualité sans tabou. Dans une société où le poids des traditions, des interdits et des mensonges infligent une souffrance quotidienne aux femmes. Un ouvrage courageux qui, sans fioriture, révèle les démons d’un pays où la parole des femmes est rarement entendue. Entretien. Comment avez-vous eu l’idée de ce livre témoignage ? Avant d’être romancière, j’étais journaliste et je réalisais des reportages essentiellement au Maghreb sur des sujets de société, particulièrement sur la situation des femmes et des jeunes. Il m’était rapporté une souffrance due à un manque de liberté, de travail, mais aussi ce sentiment de ne pouvoir vivre librement les relations entre femmes et hommes. Les plus jeunes se plaignaient de ne pouvoir avoir d’espaces pour se rencontrer, « ne serait-ce que cela » disaient-ils, considérant déjà qu’aller plus loin relevait de l’impossible. En 2011, quand les « […]

Alexandra Kollontaï, l’amour-camaraderie

Qui connaît aujourd’hui le nom de la première femme de l’histoire contemporaine à avoir été membre d’un gouvernement et première ambassadrice dans un pays étranger ? Alexandra Kollontaï, issue d’une famille aristocratique de Saint-Pétersbourg, féministe, est l’une des plus ardentes artisanes de la Révolution de 1917. Fille d’un général russe d’origine ukrainienne et d’une mère finlandaise d’origine paysanne, la famille de noblesse terrienne dans laquelle grandit Alexandra Kollontaï formule des dissensions avec le tsarisme, exprimant ses attentes pour des droits politiques de la bourgeoisie. Naissance d’une révolutionnaire De ce milieu aristocratique et libéral, Alexandra gardera cette volonté de rupture avec l’ordre établi même si, dans la Russie de la fin du XIXe siècle, la femme reste reléguée au domaine domestique. Alexandra est vouée à devenir la représentante de la position sociale de sa famille. Rebelle à cette destinée, elle va à l’encontre des normes sociales de l’époque en épousant par amour Vladimir Kollontaï, certes son cousin. Très vite prisonnière de sa vie d’épouse et de mère, elle se rapproche […]

Édito : Des preuves d’amour

143 000 enfants vivent dans un foyer où les femmes sont victimes de violences conjugales, physiques et sexuelles. 143 000 coeurs à la dérive qui n’auront toute leur vie de cesse que de chercher des preuves de vie, des preuves d’amour. Espérer c’est chercher une preuve que l’aube reviendra et qu’après le néant, la nature, les éléments reprendront leurs droits. Le vent viendra ouvrir leurs poumons dans un souffle salvateur, purificateur. Vivre c’est trouver des preuves d’amour. Ces enfants que nous connaissons ne trouvent-ils pas grâce à nos yeux ? Allons-nous continuer encore des siècles de chemin de croix, de sacrifices, remettre en cause leur parole et donc leur existence dans un silence complice. Aux confins de l’été, le sourire d’une fillette brune est venu nous sortir de notre torpeur estivale. Son sourire figé dans l’horreur d’une disparition « inquiétante » viendra-t-il rejoindre celui des enfants martyrs d’une société qui banalise encore les violences faites aux enfants. 143 000 âmes, un chiffre, pas un drame. […]

Laura Georges : “Le foot permet de se libérer”

Joueuse au sommet de son art qui aura fait partie de cette sélection de l’équipe de France qui sort le foot féminin de l’ombre, Laura Georges vient d’intégrer le comité exécutif de la Fédération française de football. Au poste de secrétaire générale, elle encourage les féminines à ouvrir la voie aux nouvelles générations. Entretien. Qui êtes-vous Laura Georges ? J’ai débuté le football à l’âge de douze ans par passion. De fil en aiguille, j’ai eu des opportunités. Sélectionnée dans ma région, je suis entrée au centre de formation de Clairefontaine, à l’époque seul centre de formation pour les féminines. Puis j’ai intégré l’équipe de France, j’avais dix-sept ans. Ont suivi des compétitions, j’ai beaucoup voyagé et fait des études à l’étranger au Boston College avant d’intégrer l’Olympique lyonnais, club avec lequel j’ai gagné des titres. Aujourd’hui, en fin de carrière, je suis de retour au Paris-Saint-Germain, mon premier club. Je lui dois énormément. Pratiquer ce sport a été important pour vous afin de vous affirmer en tant […]

Accès aux soins des femmes en situation de précarité : urgence absolue

Geneviève Couraud préside la Commission Santé, droits sexuels et reproductifs au sein du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes. Elle nous présente la démarche et les réalités accablantes révélées par le rapport “Santé et accès aux soins : une urgence pour les femmes en situation de précarité” dont elle est co-rapporteure. Dès le début de nos travaux s’est imposée la nécessité d’en préciser le cadre. Nous avons tout d’abord pris comme critère la définition de la santé de l’OMS : « État complet de bien-être physique, mental et social. » Puis, nous avons considéré l’ensemble du parcours de vie des femmes et non pas seulement, comme c’est souvent le cas, leur rôle de reproductrices au travers des questions de gynécologie et du suivi obstétrique. Enfin, nous avons été attentif.ve.s à l’intersection d’inégalités liées au sexe et aux difficultés économiques et sociales : les inégalités entre les femmes en situation de précarité et les plus aisées s’ajoutant aux inégalités entre les femmes et les hommes. […]

Édito : La vie est un départ

Matin de juillet 2017, sur ma table, le dernier numéro de Match, un portrait de Simone Veil de décembre 2004. Elle pose devant la porte d’Auschwitz. Non, en fait elle ne pose pas, elle fixe l’objectif. Dans son regard se croise la jeune Simone Jacob, à peine sortie de l’enfance, encore sous le choc de la découverte de cet enfer sur terre et Madame Veil, survivante de la Shoah, la mère, la grand-mère pudique et aimante. Soucieuse de ne pas blesser ses proches par un excès de détails, elle reste consciente de l’immense responsabilité qui est la sienne à l’hiver de sa vie, celle de la transmission de sa mémoire. Il est peu de chose qui m’émeut autant à chaque voyage de mémoire que ces femmes aux cheveux gris repassant, avec souci du détail, comme pour ne pas trahir leurs camarades disparu.e.s, la porte en métal rouillé des camps. Elles se perdent dans le temps, cherchant ce qui n’est plus, à la fois soulagées et […]

Violences, se réapproprier son corps par le sport

Laurence Fischer est une karatéka, triple championne du monde. Son atout : sa force mentale. Sa passion : transmettre cette force aux femmes. Elle a fondé il y a quelques mois une ONG, Fight for dignity, qui oeuvre notamment en RDC. Entretien. Comment es-tu venue au karaté ? À l’adolescence, je n’avais pas une très grande confiance en moi. Je n’aimais pas mon corps. Le regard de l’autre me gênait. Au fond, je ne m’aimais pas. J’étais grande, on m’appelait la « gigue ». Petite, je rêvais de faire de la danse, mais on me disait non parce que j’avais une scoliose, ou encore du théâtre mais je ne correspondais pas à certains critères esthétiques. C’est là que j’ai commencé à faire du karaté, la passion de mon père que je ne voulais pourtant pas suivre. Et cette décision a changé ta vie ? La pratique de ce sport m’a permis de me révéler, cela m’a donné confiance en moi, je me suis rendu compte que […]

Élise Thiébaut : “Et si on changeait les règles ?”

Journaliste et féministe, Élise Thiébaut a fait partie des seize millions de femmes en âge d’avoir leurs règles en France… Elle écrit un ouvrage sur les règles alors qu’elle est ménopausée. Ce qui l’amène aussi à constater que « comme le silence qui suit du Mozart, celui qui entoure la ménopause est encore marqué par le tabou qui l’a précédé ». Entretien. Comment est né cet ouvrage, Ceci est mon sang ? J’ai écrit en pensant à partir de ma propre histoire. J’ai longtemps eu l’envie d’écrire sur les origines de la domination patriarcale. Comment les femmes se sont-elles laissé soumettre ? J’ai beaucoup écrit sans que ce soit publié, à partir de choses que j’ai traversées. J’ai connu l’expérience de l’infertilité, la maltraitance médicale à l’égard des femmes tout au long de ma vie. Quand j’ai atteint la ménopause, cette pression s’est allégée et tout s’est agrégé. Je me suis rendu compte que peu de données existent sur la santé féminine et le système de reproduction. On ne […]