Édito : Effet papillon et théorie du chaos

Bien que nous ne soyons pas un magazine scientifique, je souhaitais m’arrêter quelques minutes sur un phénomène observé par des mathématicien.e.s et météorologues de renom. Je veux parler de l’effet papillon et de son corollaire, la théorie du chaos. Le premier fut exposé par le prestigieux météorologue Edward Lorenz lors d’une conférence en 1972 intitulée « Le battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut-il provoquer une tornade au Texas ? » Vous vous demandez sans doute où je veux en venir, consciente que j’écris ici dans un magazine féministe ? Eh bien, je me suis demandé ce qui avait permis à la première des 94 actrices courageuses qui ont dénoncé les crimes et délits sexuels d’Harvey Weinstein de libérer sa parole. S’est-elle levée un matin, s’est-elle servi un café, a-t-elle ouvert son journal ou rejoint sa salle de gym ? Y avait-il du soleil ?… S’est-elle regardée dans une glace ? A-t-elle senti une tension entre l’estomac et le sternum, à cet endroit précis ou une bouffée d’air ouvre les champs du possible ? Elle a sans doute allumé la radio, on passait un morceau de Queen à lever les foules dans un stade ou juste une ballade de Jeff […]

Leïla Slimani : “La société ne peut que s’ouvrir si elle s’affranchit du carcan du patriarcat”

Leïla Slimani, née au Maroc, lauréate en 2016 du Prix Goncourt avec Chanson douce, donne cet automne dans son nouveau livre la parole à des femmes marocaines qui témoignent de leur sexualité sans tabou. Dans une société où le poids des traditions, des interdits et des mensonges infligent une souffrance quotidienne aux femmes. Un ouvrage courageux qui, sans fioriture, révèle les démons d’un pays où la parole des femmes est rarement entendue. Entretien. Comment avez-vous eu l’idée de ce livre témoignage ? Avant d’être romancière, j’étais journaliste et je réalisais des reportages essentiellement au Maghreb sur des sujets de société, particulièrement sur la situation des femmes et des jeunes. Il m’était rapporté une souffrance due à un manque de liberté, de travail, mais aussi ce sentiment de ne pouvoir vivre librement les relations entre femmes et hommes. Les plus jeunes se plaignaient de ne pouvoir avoir d’espaces pour se rencontrer, « ne serait-ce que cela » disaient-ils, considérant déjà qu’aller plus loin relevait de l’impossible. En 2011, quand les « révolutions arabes » sont apparues, la présence massive des femmes dans les manifestations, les violences sur la place Tahrir en Égypte, les harcèlements et les viols en Tunisie m’ont conduite à faire un sujet sur […]

Alexandra Kollontaï, l’amour-camaraderie

Qui connaît aujourd’hui le nom de la première femme de l’histoire contemporaine à avoir été membre d’un gouvernement et première ambassadrice dans un pays étranger ? Alexandra Kollontaï, issue d’une famille aristocratique de Saint-Pétersbourg, féministe, est l’une des plus ardentes artisanes de la Révolution de 1917. Fille d’un général russe d’origine ukrainienne et d’une mère finlandaise d’origine paysanne, la famille de noblesse terrienne dans laquelle grandit Alexandra Kollontaï formule des dissensions avec le tsarisme, exprimant ses attentes pour des droits politiques de la bourgeoisie. Naissance d’une révolutionnaire De ce milieu aristocratique et libéral, Alexandra gardera cette volonté de rupture avec l’ordre établi même si, dans la Russie de la fin du XIXe siècle, la femme reste reléguée au domaine domestique. Alexandra est vouée à devenir la représentante de la position sociale de sa famille. Rebelle à cette destinée, elle va à l’encontre des normes sociales de l’époque en épousant par amour Vladimir Kollontaï, certes son cousin. Très vite prisonnière de sa vie d’épouse et de mère, elle se rapproche des cercles révolutionnaires qui l’aident à lier sa lutte de femme à celle des ouvier.ère.s. Bientôt, elle se sépare de son mari. En 1898, elle voyage en Europe afin d’approfondir ses connaissances du marxisme et […]