Édito : Effet papillon et théorie du chaos

Bien que nous ne soyons pas un magazine scientifique, je souhaitais m’arrêter quelques minutes sur un phénomène observé par des mathématicien.e.s et météorologues de renom. Je veux parler de l’effet papillon et de son corollaire, la théorie du chaos. Le premier fut exposé par le prestigieux météorologue Edward Lorenz lors d’une conférence en 1972 intitulée « Le battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut-il provoquer une tornade au Texas ? » Vous vous demandez sans doute où je veux en venir, consciente que j’écris ici dans un magazine féministe ? Eh bien, je me suis demandé ce qui avait permis à la première des 94 actrices courageuses qui ont dénoncé les crimes et délits sexuels d’Harvey Weinstein de libérer sa parole. S’est-elle levée un matin, s’est-elle servi un café, a-t-elle ouvert son journal ou rejoint sa salle de gym ? Y avait-il du soleil ?… S’est-elle regardée dans une glace ? A-t-elle senti une tension entre l’estomac et le sternum, à cet endroit précis ou […]

Leïla Slimani : “La société ne peut que s’ouvrir si elle s’affranchit du carcan du patriarcat”

Leïla Slimani, née au Maroc, lauréate en 2016 du Prix Goncourt avec Chanson douce, donne cet automne dans son nouveau livre la parole à des femmes marocaines qui témoignent de leur sexualité sans tabou. Dans une société où le poids des traditions, des interdits et des mensonges infligent une souffrance quotidienne aux femmes. Un ouvrage courageux qui, sans fioriture, révèle les démons d’un pays où la parole des femmes est rarement entendue. Entretien. Comment avez-vous eu l’idée de ce livre témoignage ? Avant d’être romancière, j’étais journaliste et je réalisais des reportages essentiellement au Maghreb sur des sujets de société, particulièrement sur la situation des femmes et des jeunes. Il m’était rapporté une souffrance due à un manque de liberté, de travail, mais aussi ce sentiment de ne pouvoir vivre librement les relations entre femmes et hommes. Les plus jeunes se plaignaient de ne pouvoir avoir d’espaces pour se rencontrer, « ne serait-ce que cela » disaient-ils, considérant déjà qu’aller plus loin relevait de l’impossible. En 2011, quand les « […]

Alexandra Kollontaï, l’amour-camaraderie

Qui connaît aujourd’hui le nom de la première femme de l’histoire contemporaine à avoir été membre d’un gouvernement et première ambassadrice dans un pays étranger ? Alexandra Kollontaï, issue d’une famille aristocratique de Saint-Pétersbourg, féministe, est l’une des plus ardentes artisanes de la Révolution de 1917. Fille d’un général russe d’origine ukrainienne et d’une mère finlandaise d’origine paysanne, la famille de noblesse terrienne dans laquelle grandit Alexandra Kollontaï formule des dissensions avec le tsarisme, exprimant ses attentes pour des droits politiques de la bourgeoisie. Naissance d’une révolutionnaire De ce milieu aristocratique et libéral, Alexandra gardera cette volonté de rupture avec l’ordre établi même si, dans la Russie de la fin du XIXe siècle, la femme reste reléguée au domaine domestique. Alexandra est vouée à devenir la représentante de la position sociale de sa famille. Rebelle à cette destinée, elle va à l’encontre des normes sociales de l’époque en épousant par amour Vladimir Kollontaï, certes son cousin. Très vite prisonnière de sa vie d’épouse et de mère, elle se rapproche […]

Édito : Des preuves d’amour

143 000 enfants vivent dans un foyer où les femmes sont victimes de violences conjugales, physiques et sexuelles. 143 000 coeurs à la dérive qui n’auront toute leur vie de cesse que de chercher des preuves de vie, des preuves d’amour. Espérer c’est chercher une preuve que l’aube reviendra et qu’après le néant, la nature, les éléments reprendront leurs droits. Le vent viendra ouvrir leurs poumons dans un souffle salvateur, purificateur. Vivre c’est trouver des preuves d’amour. Ces enfants que nous connaissons ne trouvent-ils pas grâce à nos yeux ? Allons-nous continuer encore des siècles de chemin de croix, de sacrifices, remettre en cause leur parole et donc leur existence dans un silence complice. Aux confins de l’été, le sourire d’une fillette brune est venu nous sortir de notre torpeur estivale. Son sourire figé dans l’horreur d’une disparition « inquiétante » viendra-t-il rejoindre celui des enfants martyrs d’une société qui banalise encore les violences faites aux enfants. 143 000 âmes, un chiffre, pas un drame. […]

Laura Georges : “Le foot permet de se libérer”

Joueuse au sommet de son art qui aura fait partie de cette sélection de l’équipe de France qui sort le foot féminin de l’ombre, Laura Georges vient d’intégrer le comité exécutif de la Fédération française de football. Au poste de secrétaire générale, elle encourage les féminines à ouvrir la voie aux nouvelles générations. Entretien. Qui êtes-vous Laura Georges ? J’ai débuté le football à l’âge de douze ans par passion. De fil en aiguille, j’ai eu des opportunités. Sélectionnée dans ma région, je suis entrée au centre de formation de Clairefontaine, à l’époque seul centre de formation pour les féminines. Puis j’ai intégré l’équipe de France, j’avais dix-sept ans. Ont suivi des compétitions, j’ai beaucoup voyagé et fait des études à l’étranger au Boston College avant d’intégrer l’Olympique lyonnais, club avec lequel j’ai gagné des titres. Aujourd’hui, en fin de carrière, je suis de retour au Paris-Saint-Germain, mon premier club. Je lui dois énormément. Pratiquer ce sport a été important pour vous afin de vous affirmer en tant […]

Accès aux soins des femmes en situation de précarité : urgence absolue

Geneviève Couraud préside la Commission Santé, droits sexuels et reproductifs au sein du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes. Elle nous présente la démarche et les réalités accablantes révélées par le rapport “Santé et accès aux soins : une urgence pour les femmes en situation de précarité” dont elle est co-rapporteure. Dès le début de nos travaux s’est imposée la nécessité d’en préciser le cadre. Nous avons tout d’abord pris comme critère la définition de la santé de l’OMS : « État complet de bien-être physique, mental et social. » Puis, nous avons considéré l’ensemble du parcours de vie des femmes et non pas seulement, comme c’est souvent le cas, leur rôle de reproductrices au travers des questions de gynécologie et du suivi obstétrique. Enfin, nous avons été attentif.ve.s à l’intersection d’inégalités liées au sexe et aux difficultés économiques et sociales : les inégalités entre les femmes en situation de précarité et les plus aisées s’ajoutant aux inégalités entre les femmes et les hommes. […]

Édito : La vie est un départ

Matin de juillet 2017, sur ma table, le dernier numéro de Match, un portrait de Simone Veil de décembre 2004. Elle pose devant la porte d’Auschwitz. Non, en fait elle ne pose pas, elle fixe l’objectif. Dans son regard se croise la jeune Simone Jacob, à peine sortie de l’enfance, encore sous le choc de la découverte de cet enfer sur terre et Madame Veil, survivante de la Shoah, la mère, la grand-mère pudique et aimante. Soucieuse de ne pas blesser ses proches par un excès de détails, elle reste consciente de l’immense responsabilité qui est la sienne à l’hiver de sa vie, celle de la transmission de sa mémoire. Il est peu de chose qui m’émeut autant à chaque voyage de mémoire que ces femmes aux cheveux gris repassant, avec souci du détail, comme pour ne pas trahir leurs camarades disparu.e.s, la porte en métal rouillé des camps. Elles se perdent dans le temps, cherchant ce qui n’est plus, à la fois soulagées et […]

Violences, se réapproprier son corps par le sport

Laurence Fischer est une karatéka, triple championne du monde. Son atout : sa force mentale. Sa passion : transmettre cette force aux femmes. Elle a fondé il y a quelques mois une ONG, Fight for dignity, qui oeuvre notamment en RDC. Entretien. Comment es-tu venue au karaté ? À l’adolescence, je n’avais pas une très grande confiance en moi. Je n’aimais pas mon corps. Le regard de l’autre me gênait. Au fond, je ne m’aimais pas. J’étais grande, on m’appelait la « gigue ». Petite, je rêvais de faire de la danse, mais on me disait non parce que j’avais une scoliose, ou encore du théâtre mais je ne correspondais pas à certains critères esthétiques. C’est là que j’ai commencé à faire du karaté, la passion de mon père que je ne voulais pourtant pas suivre. Et cette décision a changé ta vie ? La pratique de ce sport m’a permis de me révéler, cela m’a donné confiance en moi, je me suis rendu compte que […]

Élise Thiébaut : “Et si on changeait les règles ?”

Journaliste et féministe, Élise Thiébaut a fait partie des seize millions de femmes en âge d’avoir leurs règles en France… Elle écrit un ouvrage sur les règles alors qu’elle est ménopausée. Ce qui l’amène aussi à constater que « comme le silence qui suit du Mozart, celui qui entoure la ménopause est encore marqué par le tabou qui l’a précédé ». Entretien. Comment est né cet ouvrage, Ceci est mon sang ? J’ai écrit en pensant à partir de ma propre histoire. J’ai longtemps eu l’envie d’écrire sur les origines de la domination patriarcale. Comment les femmes se sont-elles laissé soumettre ? J’ai beaucoup écrit sans que ce soit publié, à partir de choses que j’ai traversées. J’ai connu l’expérience de l’infertilité, la maltraitance médicale à l’égard des femmes tout au long de ma vie. Quand j’ai atteint la ménopause, cette pression s’est allégée et tout s’est agrégé. Je me suis rendu compte que peu de données existent sur la santé féminine et le système de reproduction. On ne […]

Édito : Tais-toi et marche !

Échapper au pire nous condamne-t-il toujours à combattre le « meilleur » ? 20h01, le 7 mai, Emmanuel Macron est élu Président de la République. Mon coeur se desserre d’un coup. Le garrot du fascisme vient de lâcher, le sang réintègre chacun de mes membres exsangues. Je ne pensais pas que la promesse libérale puisse agir sur moi comme un puissant décontractant musculaire. Mon corps se rappelle à moi et la sensation d’apesanteur n’est pas longue, la réalité revient doucement me plomber. La présidentielle m’a laissée KO. Mais promis, cette fois je me tais. Je ne dis rien de ce que je pense. Je ne vous dis rien de ce qui m’accable. Je ne vous dis pas tout ce qui passe dans ma tête libérée. Je ne vous dis pas ma nausée quand je pense que plus de 900 000 filles sont violées chaque année et que la question des violences sexuelles sur les enfants et les femmes n’a même pas été mentionnée dans les débats télévisés durant les élections. Je ne vous dis pas […]

Rayhana : “À mon âge, je me cache encore pour fumer”

Créée en 2009 à la Maison des métallos à Paris, puis présentée en tournée en France jusqu’à ce jour, la pièce de Rayhana, dramaturge et comédienne, sort aujourd’hui sur grand écran, sous sa direction. Une adaptation qu’elle mène avec détermination. Une première réalisation salutaire. Entretien. Pouvez-vous nous dire comment s’est fait le passage des planches au cinéma ? Lorsque ma pièce de théâtre fut jouée à Paris, la productrice Michèle Ray-Gavras et le réalisateur Costa-Gavras étaient venus. Ils m’attendaient à la fin de la représentation. Tout de suite, la productrice m’a proposé que cette pièce devienne un film. Elle m’en donnait le courage, moi qui n’avais jamais réalisé, mais pour elle c’était moi qui devait le faire. « Cette histoire doit être portée au cinéma », disait-elle avec insistance. Il aura fallu plus de trois ans pour que le film naisse. Je n’avais pas la technique mais l’adaptation, la réécriture ne m’ont pas posé de difficultés. Mais si la pièce de théâtre était en français, je tenais à ce […]

Flavie Flament : “J’ai voulu faire connaître le sentiment de solitude et d’abandon qui étreint des victimes de viol dont les faits sont prescrits”

Quelle a été votre réaction lorsque Madame la ministre, Laurence Rossignol, vous a confié le pilotage avec Monsieur Jacques Calmettes de la mission de consensus sur le délai de prescription applicable aux crimes sexuels commis sur les mineur.e.s ? Honorée, j’y ai surtout immédiatement vu une formidable occasion de faire entendre la voix des victimes dans un débat qui les concerne en premier lieu et dont elles sont injustement tenues à l’écart. Après m’être assurée qu’elles auraient une place « d’expertes » au même titre que les législateurs ou les psychiatres, je n’ai pas hésité une seconde. Comment le travail de la mission s’est-il organisé ? L’équipe de la mission s’est constituée avec notamment le concours précieux d’Elisabeth Moiraud-Bron, secrétaire générale de la MIPROF. Nous avons organisé une série de tables rondes que nous tenions à décloisonner. Bien souvent, ceux qui ont un avis sur cette question ne se fréquentent pas. Nous les avons mis en présence pour une meilleure écoute. Ainsi, une victime pouvait débattre avec […]

Édito : L’orgueil des hommes, la colère des femmes

Nous les femmes n’avons jamais rien eu à attendre des hommes. Tout ce que nous avons obtenu, nous l’avons gagné de haute lutte sans rien concéder. Mais voilà pourtant que notre sort à gauche est entre les mains de Ben l’Oncle Soce et Fidel Jean-Luc, deux machos à l’ego surdimensionné qui jouent avec nos vies, nous les femmes. Ensemble, ils seraient quelqu’un. Seuls, ils ne seront plus personne. En face d’eux, le fascisme et la vermine réactionnaire nous guettent du coin de l’œil, attendant leur heure, l’heure où tous deux riront du pauvre sort qui nous sera fait, à nous les femmes. S’ils sortaient du bois, fini alors l’arrogance des féministes, le vent de liberté ; retour au bercail, nappe Vichy et tablier bleu marine. Et pendant ce temps, à gauche, nos deux compères continuent de se demander qui pisse le plus loin. Quand cette gauche s’écrit au masculin, elle nous fait prendre des risques majeurs, à nous les femmes. Comment avons-nous pu laisser notre sort entre les mains de deux petits gars aux ambitions […]

“Je suis venue du mouvement associatif pour faire de la politique”

Dernière rencontre politique de notre magazine dans cette période d’élection présidentielle. Nous redécouvrons Michèle Rivasi, députée européenne, activiste écolo-féministe au courage sans faille. Ni les secrets d’Etat, ni les promesses de carrière, ni les pressions politiques, n’ont jamais réussi à étancher sa soif d’un monde plus sûr et plus juste. Entre accent de révolte et accent du sud, entretien cash. Quel regard portez-vous sur votre parcours ? Vous auriez pu mener la vie plus calme d’une agrégée de sciences naturelles, il en a été autrement. J’étais professeure à l’IUFM de Valence. Et puis il y a eu Tchernobyl, le 26 avril 1986, son nuage et son mensonge d’État. Il a énormément plu les jours suivants. J’habite une maison à la campagne où l’on dépend beaucoup de l’eau de pluie. J’avais un jardin potager et de jeunes enfants, entre 8 et 10 ans. Quand j’ai fait des prélèvements pour savoir exactement ce qu’il en était, l’eau était bourrée de produits radioactifs. Tchernobyl a été un véritable choc qui a bouleversé votre vie ? Oui, cela a bouleversé ma vie. J’avais alors deux options : soit je […]

Réacs, extrémistes : les ennemi.e.s de mes ennemi.e.s sont mes ami.e.s

Si les fondamentalistes religieux et les extrémistes politiques s’opposent régulièrement, ils sont réunis par une détestation des mêmes groupes : les juifs.juives, les homosexuel.le.s et les féministes. Cas pratique autour des manifestations contre la loi sur le mariage pour tous avec Fabrice Teicher, historien. Comment avez-vous été amené à travailler la convergence entre les mouvements d’extrême droite et les fondamentalistes religieux ? Dans le cadre de mon travail de formateur, j’ai eu l’occasion de rencontrer Natacha Chetcuti-Osorovitz, sociologue spécialisée sur les études de genre. Nous nous sommes aperçu lors des manifestations d’opposition à la loi sur le mariage pour tous que l’on travaillait sur les mêmes acteurs, mais pas du tout avec les mêmes angles d’approche ! Pour autant, la convergence de ces groupes n’est pas un phénomène récent : cela fait plus de vingt ans qu’elle existe. Je préparais ma maîtrise d’histoire sur l’affaire Garaudy et le négationnisme, déjà à l’époque les journalistes étaient surpris de voir côte à côte des skinheads au crâne rasé et des militants pro-palestiniens. Qu’est-ce qui les rassemble ? Les mouvements qui sont aujourd’hui en convergence sont parfois assez opposés, entre extrême droite, […]

Édito : Le même regard…

À l’heure où nous mettons sous presse, vient de tomber l’heureuse nouvelle : François Hollande prononce la grâce totale de Jacqueline Sauvage, cette femme qui a tué son mari après avoir subi, ainsi que ses filles, les violences et les viols de cet homme. Pourquoi cette femme, dont la vie a été tant médiatisée sans le vouloir, est-elle devenue pour toutes les femmes un symbole ? Est-ce parce que sa vie parle à toutes ou plutôt parce que toutes connaissent ce sentiment d’impunité, d’injustice face aux violences sexistes ? Nous avons toutes le même regard, sur nous, sur l’autre qui n’est pas nous. Ça commence par une blague salasse dans le métro, ça continue par une « main baladeuse » à la photocopieuse, ça finit par un mari qui ne vous entend pas quand vous lui dites non. C’est le même regard que celui de Jacqueline Sauvage face aux questions de ceux qui ne la croient pas. Il est curieux de remarquer que, si vous portez […]

Chantal Jouanno – Laïcité sa posture, égalité son combat

Plutôt Juppé que Fillon, plutôt centre que droite, Chantal Jouanno n’en a pas moins pris part aux débats des primaires de droite, assumant son soutien au maire de Bordeaux au moment du face à face final. Présidente de la délégation Droits des femmes du Sénat1, elle incarne un féminisme pragmatique que cette karatéka énarque expose avec raison dans deux rapports publiés récemment. Rencontre. Quel regard portez-vous sur votre parcours, êtes-vous étonnée ? Je ne regarde pas vraiment en arrière, mais je dirais que c’est un parcours improbable, un heureux concours de circonstances. Je suis incapable de me projeter dans l’avenir et de faire des plans en n’ayant jamais peur de passer d’un statut à un autre, au risque de rompre complètement avec une vie antérieure, mais jamais par calcul ou par souci d’organisation. Cependant, votre formation est celle de beaucoup de personnes en politique ? Oui, mais je me suis formée à tout. J’ai un BTS de commerce international, une maîtrise d’administration économique et sociale, puis j’ai fait Sciences Po […]

Flavie Flament – La parole libérée

Flavie Flament, animatrice de télévision et radio, est l’auteure d’un livre, La consolation, dans lequel elle explique avoir été violée à 13  ans par un photographe célèbre, dont elle ne dévoile pas immédiatement l’identité. Ce livre, « je le dédie à toutes les victimes qui se taisent, dans la solitude absolue », dit-elle. C’est en 2009 au décès de son grand-père, rare figure familiale bienveillante, que surgissent des images enfouies, comme si Flavie Flament se trouvait soudain seule au monde, sans protection. Elle ressent de l’angoisse, de l’effroi, « ma tête est une maison ouverte à tous les vents », explique-t-elle. Elle a des malaises, doit s’allonger fréquemment, « des maux, mais pas de mots », elle pressent “l’existence de souvenirs sans savoir d’où ils viennent”. Seul un professionnel, un psychiatre, peut l’aider à démêler cet écheveau en l’accompagnant dans une longue descente en elle-même. Voyage au centre de la mémoire Les souvenirs reviennent, trente ans après, avec une grande intensité, mémoire psychique, mémoire du corps. Elle se souvient de cet […]